AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 House of gold. / Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CIVIL
avatar

MESSAGES : 814
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: House of gold. / Libre   Ven 26 Aoû - 19:02



House of gold.



Le conseiller du roi bâilla en se passant négligemment une main sur le visage, jetant un vague regard derrière lui parce que ses pas résonnaient dans les couloirs vides du château, mais il était presque désespérément seul. Presque seulement, cette solitude lui convenait parfaitement, surtout vu l’heure qu’il était. Il était tôt, beaucoup trop tôt même, pour lui qui était rarement du matin. Seulement, s’il voulait être tranquille, il n’avait pas spécialement d’autre option que de se lever avant l’aurore et de s’enfermer dans cette salle exiguë, de s’éclairer aux chandelles, uniquement dans le but de pouvoir travailler quelques heures tranquillement.
Quand ce n’était pas le regard insistant et inflexible d’Aisleen qui le suivait mieux que son ombre, c’étaient les éternelles demandes du roi et du reste de la cour à son égard qui le gênaient pour faire toute la paperasse qu’on lui abandonnait avec une infinie gentillesse.

Arrivé devant la salle qui allait lui servir de retraite pour les heures à venir, il se frotta les yeux avec un peu plus d’insistance, en marmonnant comme si la chose allait alléger ses paupières et les empêcher de se refermer d’elles-mêmes en plein travail. Un soupir lui échappa et il pénétra dans le cagibi avant de refermer la porte derrière lui, suivant le claquement qui résonna dans le couloir quelques secondes avant d’aller s’installer pour entamer et peut-être finir la pile de dossiers qui l’attendait.
Tous des dossiers que le roi pouvait ; si ce n’était devait ; faire, mais qu’il lui refilait avec une attention dont il se passerait volontiers.
Il attrapa le dossier en haut de la pile, trempa sa plume dans l’encre et commença à griffonner, sans vraiment réfléchir à ce qu’il était en train de faire. La réflexion viendrait quand il aurait émergé, ce qui n’allait pas arriver avant neuf ou dix heures.

Le soleil commençait à peine à se lever dehors, il devait être cinq heures du matin, pas beaucoup plus.
Il cala son coude sur le plateau de la table, posa sa joue contre son poing et continua de griffonner à l’encre noire sur le papier jaunâtre, se concentrant plus sur les éventuels bruits qui pouvaient venir du couloir que sur ce qu’il était en train de faire.



Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 3
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2017
AGE : 21
GRADE/MÉTIER : Princesse

MessageSujet: Re: House of gold. / Libre   Dim 14 Jan - 13:43

L'aube, le meilleur moment de la journée si vous souhaitez être tranquille. Même les plus matinaux ne font bien souvent que se lever, et tout est encore calme, ici, au château. Les allers venues des serviteurs n'ont pas commencées, sans parler de celles de ces ô combien ennuyeux nobles de la cour. Eux et leurs fichues traditions.. Viendrait bientôt le jour où elle leur montrerait, elle, Aisleen Tyvalar, ce qu'elle en pensait. Au diable ces fichues règles orales qui ne sert rien ni personne si ce n'est l'ego de quelques personnes trop aveugles pour voir leur propre stupidité.
Enfin.. Il en va et en a toujours été ainsi, pas vrai ? La jeune femme regardait par la fenêtre de sa chambre, adossée au mur, le soleil qui commençait à pointer le bout de son nez. Oui, vraiment, l'aube n'était-elle pas la meilleure période pour réfléchir au calme, planifier, cogiter sans personne dans vos pattes pour venir vous harceler avec des choses et d'autres ? Ou simplement discuter de choses et d'autres avec quelqu'un, au vu et au su de tous, sans que nul n'aie la présence d'esprit de s'en apercevoir.. Tiens donc.

Il y avait bien là quelqu'un qu'elle connaisse qui devait rechercher du calme à cette heure plus qu'autre chose. Comme... Un conseiller, qu'il lui serait bien avisé de mettre dans ses faveurs, si elle voulait un jour accéder au trône. Ca ne serait pas une mauvaise chose, non, qu'on le lui livre sur un plateau d'argent ? Aisleen ne pouvait cependant reposer tous ses espoirs là-dessus, elle en était consciente. Néanmoins, essayer ne lui coûtait pas grand chose, et qui sait, tout ses efforts finiraient bien par déboucher sur une situation qui lui serait favorable. N'est-il pas ainsi que les plans doivent être conçus ? Lentement, sûrement, à petits pas et en rajoutant toujours ces petits détails qui paraissent inutiles mais qui finiront un jour par vous sauver la mise.

Un petit sourire se dessinant sur ses lèvres, une tenue simple, dénudée de décorations inutiles, mais qui lui sied, enfilée, la princesse sortit silencieusement de sa chambre et commença à se diriger dans le château sans plus d'efforts. Bien sûr, ses pas résonnaient dans les longs et vides couloirs de sa demeure, mais qu'importe. Ce n'est pas comme si elle cherchait à se cacher. Son objectif était en soi assez simple, obtenir quelques "faveurs à rendre" de Loki, le conseiller de son père. C'est ainsi qu'elle se dirigea vers son bureau, d'un pas léger mais déterminée. Arrivée devant la porte du dit bureau, et sans se soucier de quelques manières, il n'y avait après tout ici personne pour le lui reprocher, elle l'ouvrit et s'adossa dans l'encadrement de la porte, bras croisés.

« Je ne donne pas cher de ta réputation si on venait à apprendre que ce ô combien sérieux conseiller abat son travail sans ouvrir les yeux dessus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 814
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: House of gold. / Libre   Mar 16 Jan - 19:25



Son cœur sursauta en cachette, un frisson glacé courut le long de son échine pour venir s’étaler sur ses épaules, laissant comme une sensation grinçante et désagréable à la base de sa nuque alors qu’il relevait la tête. Il avait soudain l’air plus alerte, n’en déplut à la fatigue qui était toujours présente.
Loki ne chercha pas à cacher le soupir qui lui échappa, ses épaules s’affaissant légèrement dans le processus. Tout au plus il réprima un nouveau bâillement ; la tâche ne fut pas bien compliquée, il n’avait qu’à regarder la fille aînée du roi en face pour avoir l’impression d’être soudain plongé sous une cascade d’eau froide et d’avoir simplement envie de disparaître.

Imperceptiblement, l’illusion reprenait le dessus. Il redevenait lui-même, en quelque sorte, il redevenait presque aussi implacable qu’irréprochable. La seule chose qui lui fit cruellement défaut fut d’avoir l’air un minimum éveillé, mais son attention papillonnait sans cesse, à l’instar de ses paupières.

« Ma réputation n’est plus à faire, ni à défaire, il répondit simplement avec une certaine lassitude et un haussement d’épaules désinvolte. Je sais pertinemment que vous ne vous intéressez pas à ça, vous savez aussi bien que moi que tout passe inaperçu, dans ce château. »

La menace était à peine dissimulée. Loki redressa légèrement le dos, sa plume toujours en main. Pour ce qui était du travail qu’il avait à faire, il avait probablement devoir repasser dessus dans quelques heures, mais, bah, il avait l’habitude désormais.
Il continuait de dévisager l’aînée des enfants Tyvalar. Tant qu’il avait peur d’elle, ne serait-ce qu’un minimum, Loki se considérait comme une personne sensée, et un minimum en sécurité, parce qu’il pouvait continuer de se méfier des agissements de la princesse. La présence de cette dernière l’horripilait tout particulièrement, notamment à cause de l’heure matinale, et du fait que la petite salle, qui jusqu’ici lui avait servi de retraite tranquille et inconnue, venait de perdre ce statut.
Il allait devoir en trouver une autre pour ne pas avoir à souffrir les allées et venues incessantes des gens du domaine.

Juste un peu de tranquillité, c’était apparemment beaucoup trop demander pour les habitants de Midgard. C’était là le paradoxe, car si tout passait inaperçu, rien n’intéressait plus les gens que les ragots qu’ils pouvaient colporter plus efficacement que le vent n’emporte les feuilles tombées des arbres l’automne venu.

« Vous vouliez peut-être me faire part de quelque affaire concernant le royaume, votre altesse ? finit-il par demander dans une tentative quelconque de détourner la conversation, ou peut-être de désintéresser Aisleen Tyvalar.




Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: House of gold. / Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
House of gold. / Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PETITE GRIVE ▬ Would you buy me a house of gold ?
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» ♫ If this is what we’ve got, then what we’ve got is gold ♫ [ Pv Tyrou ]
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPG - Royaume d'Yggdrasill :: Plaine de Vanaheim :: Midgard :: Domaine royal-
Sauter vers: