AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CIVIL
avatar

MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

MessageSujet: Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.   Jeu 26 Jan - 21:47



Amely Melwiann
ft. random O.C.





AGE — 26 hivers
SEXE — Masculin
ORIENTATION — Demisexuel. C'est a dire qu'il faut connaitre et être attaché à la personne avant toute chose. Les coups de foudre très peu pour lui. La confiance et l'habitude tissent de bien meilleurs liens.
CLASSE — TEXTE
METIER — Forgeron
ARME — Marteau



physique
Doux géant





Taille : 1m97
Poids : D'une corpulence Musculeux, voir imposant. Mais certainement pas de gras. Surtout des bras et un buste musclés par le travail. Entre 80 et 87kg dépendant de l'abondance en nourriture et de sa propension à se nourrir correctement.
Yeux :Verts gris, assez clairs. Au regard toujours un peu fatigué voir lassé mais doux, toujours doux. D'une infinie bonté que l'on devine derrière cet air presque morne.
Cheveux : D'une blondeur exemplaire, typique d'un de ces bonhommes qui parcourent le pays depuis des génération. Ils commencent à se faire longs et couvrent oreilles et sourcils.
Signes distinctifs : Un géant tellement imposant qu'il fait souvent fuir les enfants tant il ressemble aux montagnes de muscles des contes. Son regard fatigué, ses lèvres gercées et ses gestes lents le rendent attendrissant à la longue. Sa grosse voix rauque, un peu abîmée mais tellement douce se fait rarement entendre en dehors des strictes discussions liées à son travail. A moins que vous ne soyez chers à son cœur, auquel cas il vous gratifiera d'histoires incroyables et son regard fatigué se rallumera un peu.




caractère
quote





Il y en a qui se croient investis de mission divine ou quelque chose du genre. Ceux qui se pensent bonnes âmes en fouinant dans les affaires des gens, persuadés d’être utile malgré tout. Comme s’il leur fallait aider les autres pour qu’ils s’aident eux même. Comme si la seule façon dont ils pourraient s'en sortit était en se rendant indispensables aux autres. Peut être pour oublier qu'ils sont vains. Alors non, il n’est pas de ce type là et bien que parfois on puisse s’y méprendre, il déteste tout autant que vous ces gens là tout autant que vous. Il ne leur hurlera pas dessus, non. Il ne leur laissera simplement aucun moyen de s’immiscer dans sa vie. Il ne laissera rien transparaître. Même pour vous, même si vous n'en êtes pas. On ne sait jamais.

Mais maintenant approchez. Approchez et regardez. N’ayez pas peur, il dort. Presque paisiblement. Sans bruit. Comme une grosse montagne millénaire. Il a le sommeil lourd d’ailleurs, sacré désavantage. Mais c’est le lot de tous ceux qui se tuent au travail. Par ce qu’il n’a plus que cela, par ce qu’au fond s’il ne tue pas à la vie, à quoi bon ? Alors il dort d’un sommeil de plomb, comme une énorme pierre au fond d’un cours d’eau : malgré toute l’agitation dans laquelle il baigne rien ne le fait bouger. Sauf quand quelqu’un qui le prend à pleines mains, à bout de bras, et le déplace avec toute la conviction du monde et mobilisant tout ses muscles. Et ainsi il faut le vouloir pour le tirer de son quotidien, le mettre hors de lui ou même le faire hausser légèrement de ton.  Il est calme : il ne crie pas, ne pleure pas non plus. Il geint peut être parfois et occasionnellement son corps semble trahir cette apparente absence d’excès. Ainsi dans toute la majesté de sa tranquillité il pourra vous courir après et il vous semblera déceler une pointe d’amusement dans son regard et vous croirez apercevoir un sourire enfantin fendre sa bouche pourtant close. Mais ne vous y trompez pas, je ne l’ai pas décrit muet, bien qu’il lui arrive de faire l’économie de sa salive lorsqu’encore une fois il travail fer et alliages. C’est pour cela qu’on peut le croire concerné par tout : il a toujours l’air de laisser traîner une oreille quelque part. Car il bon auditeur, mauvais conseilleur et bien piètre orateur. C’est un étrange épouvantail animé. Mais qui irait mettre un épouvantail dans une forge ? On tente d’éloigner de bien étranges oiseaux parfois.
On ne sait pas vraiment d’où il sort cette constance, ce calme apparent dissimulant surement tempête en lui. Alors on se plait à imaginer ce qu’il se passe derrière ses yeux gris-verts, si l’on arrive à s’accrocher assez pour lui trouver un quelconque intérêt.[/spoiler]




histoire
quote




Que faire de plus que de relater encore une fois, sans la moindre émotion dans la voix ou dans le regard, cette histoire déjà tant racontée et dont il s’es lassé ?
Enfant de paysans aisées, agacées de voir leur deuxième fils fasciné par un métier si loin de leurs valeurs plutôt que d’aider son frère ainée à maintenir la ferme et plus tard le seconder. Une petite sœur si chère et si aimé. Si jeune aussi. Le seul regret et souvenir doux. Seul bout de maison, de cœur, qui le rattache encore à Munnin.
La fuite à seize ans après plusieurs années de dur labeur.  Le rêve au bout des doigts mais cependant la dure réalité qui vient se heurter à celui-ci : une année et demie à la rue, pauvre, battu, menacé et enrôlé dans des affaires douteuses. Honteux surtout. Puis une main tendue, des petits boulots misérables mais qui peu à peu lui permettent de monter et de finalement de frôler de nouveau le rêve. Apprenti forgeron à Uri.
Plusieurs années à servir cependant, avant même de pouvoir effleurer les outils tant convoités. Une formation lente. Du  travail acharné, nuit et jours, avec soin, lenteur, calme. Au terme de deux années de formation le plaisir d’être à son compte, reconnu doué. Et cela, on ne sait par quel miracle par Loki lui-même. S’en suit la migration vers Midgrad. Une sorte de consécration acceuillie avec tout la mesure dont il a fait preuve toute sa vie. D’une simple sourire au coin des lèvres. Et d’une grande fierté.
Celle du garçon, fils de fermier



relations
quote







raiksos
De même pour tous : une ignorance flagrante de ce qui se déroule autours de lui. Qui ? Pourquoi ? Que font-ils ? Il n'en sait rien, il s'en fiche. Tant que cela n'affecte pas sa vie, celle de ceux qui comptent.




rakennus
De même pour tous : une ignorance flagrante de ce qui se déroule autours de lui. Qui ? Pourquoi ? Que font-ils ? Il n'en sait rien, il s'en fiche. Tant que cela n'affecte pas sa vie, celle de ceux qui comptent.



frilägen

De même pour tous : une ignorance flagrante de ce qui se déroule autours de lui. Qui ? Pourquoi ? Que font-ils ? Il n'en sait rien, il s'en fiche. Tant que cela n'affecte pas sa vie, celle de ceux qui comptent.



civils

Il fait partie de ceux ci. Bien sur il s'y identifie mais ne se sent pas tellement intégré. Il ne l'a jamais été, nulle part. Certains sont pénibles, d'autres non. De façon générale c'est assez neutre en somme.




nomades

C'est à dire que tant qu'ils ne lui cherchent pas de problèmes il n'y voit rien de mal. Surtout lorsqu'ils lui achètent des choses. Et, surtout,  il aime cette surprise de voir arriver un matin l'un d'eux, anciens clients pour beaucoup, qui revient le saluer et lui montrer que ses créations résistent au temps, aux voyages et à l'usure.





Lassy
Amelychou pour vous servir





AGE — 21
GENRE — Que dalle.
UNE QUESTION ? — Non mais de l'amour, oui.
D’OÙ NOUS CONNAIS-TU ? — De toujours !
LE MOT DE LA FIN — Je reviens, je vous aime.


Dernière édition par Amely Melwiann le Jeu 25 Mai - 23:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 585
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.   Sam 4 Fév - 22:07

Hej hej !

Ca fait un peu plus d'une semaine, alors je viens aux nouvelles. Est-ce que tout avance comme tu veux ? N'hésite pas à me faire signe si jamais tu as besoin d'aide pour quoi que ce soit o/

Bon courage et bonne continuation !


Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

MessageSujet: Re: Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.   Jeu 9 Fév - 16:03

Je suis nulle. Mais je m'y colle. Je vais finir, promit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

MessageSujet: Re: Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.   Jeu 25 Mai - 23:25

Suite et fin. Je suis mauvais. Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 585
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.   Jeu 25 Mai - 23:41

Bonsoir !
Et re-bienvenue ♥

Tout est bon, tu es donc validé. Tu rejoins les rangs des Civils, et tu as un rang tout neuf pour décorer ton profil ! Tu peux aller faire ta fiche de liens et ta chronologie si tu le souhaites, et bien sûr tu peux aller coloniser le forum : profites-en, pour l'instant, les civils sont tranquilles !

Amuse-toi bien, et n'hésite pas si tu as besoin ! /o/


Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Sous la nuit pur, un signe du monde extérieur [Saibogu Zenko]
» Il paraît que je suis trop fragile pour affronter le monde extérieur ... | Pv. Orphée
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages & gestion :: Présentations :: Fiches terminées :: Civils-
Sauter vers: