AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Not singing in the rain. / Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAKENNUS
avatar

MESSAGES : 133
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2011
GRADE/MÉTIER : Leader Rakennus / mercenaire

MessageSujet: Not singing in the rain. / Libre   Jeu 13 Avr - 14:46



Not singing in the rain.



Sven avait l’habitude de la pluie.
A ceci près qu’il n’avait pas fini dessous depuis un bout de temps et c’était précisément le problème qui se posait à lui sur le moment. Il n’avait pas commencé à pleuvoir depuis très longtemps, mais il pleuvait, et sur le plateau de Nott, sans forêt ou végétation imposante quelconque sous laquelle s’abriter, il n’avait pas fallu longtemps au mercenaire pour finir trempé malgré sa cape, en plus de patauger plus ou moins gaiement entre les flaques d’eau et les endroits sans herbe qui glissaient à cause de la boue.
Le chef Rakennus ne se gênait absolument pas pour jurer et marmonner à tout va, étant sûr de n’être entendu par personne – les dieux étaient morts depuis longtemps, et jusqu’ici il n’y avait aucune preuve qu’il en existe d’autres après la catastrophe qui les avait frappés presque deux siècles plus tôt. C’était donc en essayant de préserver au mieux ses affaires de la pluie et de la boue que l’aîné Lindgren évoluait, plus ou moins difficilement, dans l’environnement sans pitié d’un plateau un jour de pluie.

« Fan, fan, fan, fan… FAN ! »

Aucun écho pour lui répondre, ce qui ne déplaisait absolument pas à Sven. Ses bottes glissaient sur le sol détrempé, quand elles ne s’y enfonçaient pas, et pour la première fois depuis un moment, il commençait à comprendre ce que sa sœur vivait quand elle lui disait qu’elle avait froid aux pieds.
Rien d’extraordinaire, juste quelque chose de désagréable.

« Si j’avais su que j’allais rentrer sous la pluie, je serais resté bien tranquillement au camp et j’aurais refusé ce foutu contrat… »

Ce n’était pas dans ses habitudes de parler dans le vide, mais il devait bien admettre que ça défoulait grandement. Il rentrait de Lev, partait comme d’habitude vers le nord et espérait atteindre Jötunheim ou Muspelheim pour faire une brève halte, récupérer un cheval qu’il laisserait à Ulfdalar où l’attendait le sien et finir au plus vite de voyage qui l’avait fait partir de Fjallar jusqu’à Lev avec pour mission de garder les deux yeux ouverts et les oreilles attentives.
Plus la pluie tombait, plus il avait envie de rentrer chez lui. Au camp. Au milieu des goules, et des imbéciles pas foutus de déblayer la neige correctement. L’ambiance du camp Rakennus lui manquait assez cruellement.

Ce fut à ce moment-là qu’un éclair décida de zébrer le ciel. Sven soupira ostensiblement, regarda le ciel avec un air de reproches, résistant à l'envie d'écarter les bras avant de laisser ses mains revenir claquer sur ses jambes.

« Sérieusement ? »



Vagabonde en #4682b4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOMADE
avatar

MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2017
GRADE/MÉTIER : Barde

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Mer 7 Juin - 2:21

Quel temps de chien ! C'était le moins que l'on puisse dire. La pluie, le vent, la boue, le vent, la boue, la pluie, la boue, le vent, la grisaille, le vent et maintenant l'orage. Joust n'avait décidément pas choisi le bon jour pour reprendre l'aventure. Il aurait dû rester chez ses parents, à se goinfrer et jouer près du feu, ou dormir, parce qu'il aimait ça dormir. Mais non, il n'en avait qu'à sa tête ! Il était sorti malgré l'avertissement de sa mère. D'ailleurs, ses mots raisonnaient encore dans sa tête.

"Le Coq a chié droit. Ça veut dire que le temps va se gâter, mon fils !"

Pourtant il faisait beau. Enfin, ce matin en tous cas. Non parce que, effectivement, passé le casse dalle du midi, le temps s'était bien gâté. C'est ça de pas écouter sa mère. Quoi qu'il en soit, il était dans la boue, au sens propre et figuré. Le pire, c'est que la semelle de sa botte gauche commençait à se détacher, ce qui laissait le vent, l'eau et la boue entrer sous son pied et c'était pas agréable du tout. Mais bon, Joust ne se plaignait pas. Il se contentait de se frotter le nez par moment, couvant un rhume, alors que ses cheveux, trempés par la pluie, remerciaient le ciel d'un lavement bien mérité.

Du coup, ce fut assez par hasard qu'il tomba sur cet homme au milieu du plateau qui, contrairement à lui, semblait pester contre dame nature. Peut-être qu'il avait ses ragnagnas ? Bah quoi, c'est bien la pluie ! C'est de l'eau gratuite ! En plus, on a les bienfaits de la douche sans les inconvénients, à savoir de vider et nettoyer la cuve ensuite. Bon l'eau était froide, ça c'était chiant, en effet. Le faisan observa l'étrange venu un moment, il n'était pas sapé comme un pégu du coin. Un riche ? Bof, il n'en donnait pas trop l'air. Et puis un riche n'irait pas seul sous la pluie se prendre les pieds dans la boue, à moins d'être très très très très très con.

Non on aurait plus dit un ... gars. Un gars ordinaire. Mais un gars ordinaire, c'est déjà mieux qu'un pauvre ! Joust n'écouta alors que son coeur. Il récupéra son économe dans sa besace et, luth sur le dos, s'approcha du monsieur. Ses cheveux étaient plaqué sur sa tête à cause de lui, tout ce qu'on voyait, c'était son nez excessivement long dépasser d'entre eux, le reste de son visage caché par sa chevelure. Il le menaça avec, pas crédible pour un sous, s'appuyant sur son bâton avec l'autre main.

Zyva frère, donne - ... Il fit tomber son sac par terre, s'interrompant pour le ramasser. Une fois bien en place, il reprit son agression. Donne argent stp ! Oui, il avait bien dit "stp".


Dernière édition par Joust Börman le Ven 9 Juin - 10:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAKENNUS
avatar

MESSAGES : 133
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2011
GRADE/MÉTIER : Leader Rakennus / mercenaire

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Mer 7 Juin - 7:51



Dans la catégorie “ rencontre inopinée”, Sven pouvait se vanter d’avoir jusqu’ici eu de la chance. Il n’était jamais tombé sur plus dangereux que lui, et il y avait sans doute deux ou trois brigands rescapés qui se souviendraient longtemps de leur rencontre avec le mercenaire.
De fait, le chef Rakennus pouvait aussi se vanter d’avoir l’habitude de botter quelques trains à l’occasion et d’entretenir ses compétences d’épéiste. Mais en l’occurrence, il y avait une chose dont il ne pouvait pas se vanter, c’était de tomber sur des perles.
Et la figure qui s’offrait à lui était pour le moins risible. Le mercenaire arqua vaguement un sourcil, sans bouger d’un pouce. Le plus machinalement du monde, il s’était préparé à devoir réellement combattre et avait rapidement évalué le terrain : accidenté, glissant, et la visibilité n’était pas extraordinaire, à part quelques éclairs qui passaient, de ci de là, mais ils étaient imprévisibles et pouvaient jouer en sa faveur comme le desservir. Passées les premières millisecondes de la surprise, Sven fut bien obligé d’admettre qu’il n’en avait absolument plus rien à faire de devoir se battre.

« Allons bon..., marmonna-t-il pour lui-même.

Sa vie n’était absolument pas en danger, et il se contenta de rester là, jaugeant l’inconnu avec le même regard blasé, sourcil arqué et un rictus des plus dubitatifs imprimé sur le visage. Il ne lui faudrait pas plus que quelques mouvements pour désarmer son adversaire de son épluche-légumes, s’il ne le faisait pas fuir au passage. L’aîné Lindgren ne chercha même pas une quelconque logique dans l’attitude de l’homme en face de lui.
Ce n’était même pas du désespoir. Juste un profond manque d’instinct de survie, à la limite. Finalement, il eut un bref soupir et recula sa main droite sous sa cape, où, invisible, elle décolla la garde de l’épée du fourreau.

« Bon…, fit Sven, On va revoir les bases. Quitte à dire s’il te plaît quand tu attaques quelqu’un, va jusqu’au bout de ton raisonnement et commence par lui dire bonjour. »

Pas sûr que ce soit la meilleure solution, mais Sven n’était absolument plus à ça près avec ceux qui essayaient de l’attaquer.
Il ne lui fallait toujours que quelques secondes pour désarmer un adversaire, même sur un terrain glissant comme celui-ci. Ce fut donc en quelques secondes seulement que Sven dégaina son épée et fit les quelques pas qui le séparaient de son adversaire, pointant le bout de la lame sur le cou de ce dernier, bien campé sur ses pieds et parfaitement calme.

« Ensuite… le choix de l’arme va être à revoir, j’en ai bien peur. »

Le chef des Rakennus ne put réprimer un sourire un peu plus sincère, mais vaguement moqueur.


Vagabonde en #4682b4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOMADE
avatar

MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2017
GRADE/MÉTIER : Barde

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Ven 9 Juin - 4:38

Joust regardait l'individu avec une certaine appréhension, l'air attentif. Il n'avait pas l'air d'avoir peur, juste un peu déconcerté. Il se demandait bien pourquoi. D'habitude, quand on vient les dépouiller, les gens ont peur. Et puis il l'avait menacé, ce n'était pas rien. Il était armé, lui ! Bon d'un économe mais armé quand même, alors que lui là, en face, il avait rien, rien du tout ! Il pouvait faire genre de glisser sa main sous sa cape pour faire croire avec élégance qu'il avait une arme secrète, Joust n'était pas bête, ce n'était qu'une tentative d'intimidation ! Quant à son discours ... Bon c'était pas si con que ça, il aurait effectivement pu dire bonjour. La politesse quand même, ses parents ne seraient pas fiers de lui.

Du coup, avant de pouvoir dire quoi que ce soit, le faisan se retrouva avec la pointe d'une épée sur la gorge. Il écouta ce qu'il avait à dire et puis, sa réaction ne se fit pas attendre. Il prit aussitôt la fuite. Malheureusement, il n'eut le temps de faire que quelques pas avant de se vautrer dans la boue en se prenant les pattes. Sprotch ! Mais cela ne le dissuada pas, il se releva tant bien que mal, s'essuyant vite fait et redressant son Luth dans son dos. Il ramassa son bâton de marche et à la façon d'un PNJ mal programmé, il revint vers l'homme qu'il venait de menacer, l'air de rien.

Bonjour voyageur ! Aurais-tu l'amabilité de m'élire de quelques chastes étrennes sonnantes et trébuchantes pour me permettre de pêcher soutien auprès de quelques gargotiers ?


Dans sa tête, il l'avait menacé, il s'était retrouvé menacé en retour. Il avait fuit, fin de la menace. On reboucle et on fait comme si de rien n'était. Peut-être qu'avec cette approche, l'homme serait plus généreux ? Et puis il était couvert de boue maintenant, ça devait bien augmenter son seuil de pitié de quelques points.


Dernière édition par Joust Börman le Ven 9 Juin - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAKENNUS
avatar

MESSAGES : 133
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2011
GRADE/MÉTIER : Leader Rakennus / mercenaire

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Ven 9 Juin - 8:49



Sven n’eut pas à faire quoi que ce soit, à part baisser son épée et regarder, toujours aussi déconcerté, son attaquant qui s’enfuyait ; ou tout du moins, essayait. Ce n’était pas une réussite du tout, et le chef Rakennus se contenta d’un soupir en rengainant son épée, bien décidé à tourner les talons pour reprendre sa route. Il pleuvait toujours, l’orage se rapprochait en douceur, et il était toujours aussi loin de sa destination. En somme il ne lui restait donc plus qu’à avancer malgré le mauvais temps.
Enfin, ça, c’étaient ses plans tels qu’ils avaient été conçus sans la présence indésirable d’un parfait et ridicule inconnu visiblement prêt à tout pour obtenir quelques pièces.

Sven n’était pas ce qu’on pouvait appeler quelqu’un de radin, mais il n’était pas non plus ce qu’on pouvait appeler quelqu’un de tendre et il avait ça de compliqué à aider de parfaits inconnus tant il se méfiait de la moindre ombre qui serpentait le long des forêts. Ce pauvre bougre n’était peut-être pas dangereux du tout, mais ça n’allait pas faire changer d’avis l’aîné Lindgren, bien au contraire.
Le Rakennus était d’une école plus vieille qu’on ne pouvait l’imaginer. Sa manière de voir le monde se reflétait au sein du camp qu’il dirigeait, et il n’y avait pas autant de choses qui valaient un dur labeur à ses yeux. Il avait toujours travaillé dur.
Pour dépasser tous les autres.
Pour rester en vie.
Pour mener le camp à bien.

« Je n’ai rien. Rien d’autre que mes vêtements, mes armes, et la moitié de vivres qu’il me faudrait pour joindre Muspelheim. »

Il faisait parfaitement omission de l’argent gagné du contrat, mais ça, son interlocuteur n’avait pas à le savoir. Comme toujours, la prime était bonne, mais Sven était difficile à attendrir et il n’était pas reconnu pour donner aux mendiants et autres nécessiteux. Argent ou pas, en quantité ou pas, c’était son bien, et il n’avait pas la moindre attaque à craindre. Il restait statique, égal à lui-même, avec un visage impavide et des yeux qui pouvaient paraître deux gouffres béants pour quiconque ne regardait pas assez près pour se rendre compte que son regard était alerte.

« Vous devriez penser à vous trouver un travail, ce n’est pas ce qui manque dans ces régions. »

De même que recruter n’était absolument pas dans ses habitudes. Même si, au fond, il espérait plutôt l’envoyer chez sa sœur, chez les Raiksos, ou bien chez les Frilägen.

« Un des trois camps serait une bonne alternative. Ce n’est pas avec un vulgaire couteau à éplucher que vous ferez grand-chose, encore moins peur. Quoique, si jamais vous choisissez cette option, je ne vous conseille pas de mettre vos nouveaux talents au service du brigandage. »




Vagabonde en #4682b4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOMADE
avatar

MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2017
GRADE/MÉTIER : Barde

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Sam 10 Juin - 10:48

Haha ! Mais où pensait-il aller comme ça après avoir si gentiment expliqué au faisan qu'il ne lui serait d'aucune utilité ? Bon, c'est vrai qu'avec un économe, il n'allait pas aller très loin. D'ailleurs la boue, le vent et la pluie l'empêchaient déjà d'aller très loin, alors avec un épluche légume, encore moins.
Mais il n'en restait pas moins que Joust n'avait pas envie de laisser filer cet inconnu comme ça. C'est vrai quoi, les voyages, c'est long et chiant quand on est tout seul. Alors pour une fois qu'il pouvait avoir un peu de compagnie ...
Et puis ça tombait bien, il n'avait pas encore décidé où aller précisément.

Ça vaaaaa, hein. Dit-il en rangeant l'économie dans son sac. 'Sont toujours de mauvaise humeur, les autres, là. En parlant des sédentaires, surement. Et puis les camps, ça ne m'intéresse pas. Nah là, ce qui m'intéresse, c'est la personne que j'ai en face de moi. Il se mit naturellement à le suivre, il comptait bien faire un bout de chemin avec lui. Moi c'est Joust, mais tu peux m'appeler le Faisan. Je chante, je voyage, j'explore, je mange, je bois, je dors, je fornique ... ah non ça j'ai pas encore fait, en fait. Mais je suis pas puceau ! Enfin, si techniquement, si. Mais je veux dire, dans ma tête, je suis pas puceau. Il marqua quelques secondes de pause. Non, je n'ai pas de petite copine imaginaire, non. Me fait pas dire ce que j'ai pas dit ! 'Tention hein.

Puis il dégagea sa vue, en fait, remettant ses cheveux trempés sur les côtés. Il en profita pour observer l'individu plus en détails. Bon, il ne fit aucune conclusion pertinente, si ce n'était qu'il avait l'air costaud.

Et du coup, c'quoi ton petit nom ? Et tu vas où ? Et je peux venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAKENNUS
avatar

MESSAGES : 133
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2011
GRADE/MÉTIER : Leader Rakennus / mercenaire

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Dim 11 Juin - 7:29



La suite du voyage s’annonça soudainement beaucoup plus longue que prévu. Sven ne savait pas trop pourquoi, une intuition quelconque et inopinée ; peut-être la présence de ce parfait énergumène juste à côté et qui avait l’air bien décidé à le suivre, bien que le mercenaire ne pût le jurer à cause de la pluie qui continuait de grignoter allègrement la visibilité du plateau.
Les éclairs continuaient de zébrer le ciel de temps à autres, et très rapidement, Sven put percevoir le tonnerre. Il était encore assez lointain. Mais ce n’était qu’une question de temps avant que l’orage ne se rapproche. Avec toute la chance du monde et une bonne dose d’ironie, ils pourraient peut-être même l’avoir juste au-dessus de leurs petites têtes.

Le mercenaire retint un soupir. Il connaissait au moins le prénom de son interlocuteur. Il aurait certes préféré continuer sa route seul, avec la pluie pour seule compagnie. Il pouvait toujours houspiller Joust à la place de la pluie, mais ce n’était pas sûr que l’intéressé n’apprécie cette attention. Lui, en tout cas, il se serait bien passé d’en apprendre autant sur la vie de cet homme.

« Je vais là où je pourrai aller. Jötunheim, Muspelheim… ça m’est égal, du moment que je peux atteindre une de ces deux villes malgré la pluie. La plus proche sera le mieux, mais je n’ai absolument aucune idée de où nous sommes précisément. »

La faute de la pluie, encore. Pour ce qui était de lui dire son nom, Sven hésita. Il n’avait pas l’impression d’être face à un psychomancien, mais il était aussi capable de détecter la magie que sa petite sœur aimait passer l’hiver au Nord ; soit pas du tout ; alors on pouvait toujours être en train de fouiller sa tête qu’il ne s’en rendrait pas compte.
Mais ne se considérant plus du tout à ça près, le chef Rakennus tenta le tout pour le tout. Il n’allait pas se vendre dès le début, non plus. Si ce type passait vraiment de ville en ville comme il l’avait dit, il avait déjà dû entendre les noms des trois chefs de camp. Mieux valait la jouer finaude. Ça pouvait toujours lui faire éviter des problèmes.
Le chef Rakennus haussa une épaule.

« Je m’appelle Johannes. »

En se tournant brièvement vers Joust, il eut un sourire un peu cynique.

« Je suis un mercenaire. J’ai fait mes classes chez les Rakennus, et d’habitude, je voyage seul. »

Deux mensonges pour deux vérités. Pour la suite du voyage, il serait donc Johannes.




Vagabonde en #4682b4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

MESSAGES : 161
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2011

MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   Dim 11 Juin - 7:49


Ça n'avait rien d'une petite pluie.
L'orage se rapprochait plus sûrement que doucement, et il était bien parti pour traverser le plateau de Nott et toucher la prochaine ville avant la fin de la journée ; bien que personne ne pût voir où en était le soleil tant la couche de nuages était épaisse et sombre.
Le tonnerre gronda une nouvelle fois.

Ce fut précisément ce moment que choisit la foudre pour s'abattre sur un arbre, non loin de deux hommes piégés par l'averse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yggdrasill-kingdom.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Not singing in the rain. / Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Not singing in the rain. / Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm singing in the rain~ Singing in the rain~ ♪ [en cours]
» Singing in the rain [Rachel & Nelly]
» English Summer Rain [Libre]
» I'm singing in the rain [Alexandra et Mikah] [Terminé]
» I'm singing in the rain ❖ Théodore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPG - Royaume d'Yggdrasill :: Plateau de Nott-
Sauter vers: