AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez le droit de me surnommer. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAIKSOS
avatar

MESSAGES : 22
DATE D'INSCRIPTION : 02/10/2014
GRADE/MÉTIER : Sergent instructeur

MessageSujet: Vous avez le droit de me surnommer. ♥   Mar 15 Aoû - 22:29



Sindri Ekkehard Nure Vlonrakor
ft. Hachisuka Kotetsu - Tôken Ranbu





AGE — 25 ANS
SEXE — MASCULIN
ORIENTATION — TOUT CE QUI PEUT ÊTRE BEAU À SES YEUX
CLASSE — BRETTEUR
METIER — /
CAMP — RAIKSOS
GRADE — SERGENT INSTRUCTEUR
ARME — RIODHGACH, RAPIÈRE ( ou RIAGÁN, Impulsive )



physique
quote




Taille — 1M79
Poids — 72KG
Carrure — FIN ET SPORTIF
Yeux — VERTS
Cheveux — BRUNS, IL LES TEINT EN VIOLET (c'est la mode de la famille apparemment)
Peau — BLANCHE
Vêtements — EN ARMURE OU EN VÊTEMENTS SIMPLES, CONFORTABLES ET CHAUDS
Signes distinctifs — SES YEUX, SEULE DISTINCTION VIS-A-VIS DE SA SOEUR
Monture — KRIMHILDE – JUMENT À LA ROBE SOURIS.

 S'il a beau n'être que l'ombre de sa sœur, dont l'apparence et la puissance ne sont plus à prouver, au contraire, tous s'accordent à dire que Sindri est de loin le plus beau et le plus séduisant. Si sa jumelle n'avait pas été aussi présente, peut-être qu'il aurait eu sa place dans le monde des grands, car s'il y a bien une chose que l'on remarque au premier abord, c'est l'élégance et les manières qui s'en dégagent.
 Sindri a un visage fin, et plus généralement son corps est fin malgré son entraînement long et fastidieux. L'ayant sculpté pour la rapidité, il est loin d'être le grand baraqué du camp Raiksos, et cela se ressent dans la vitesse et la fluidité de ses mouvements. C'est qu'il est fait pour endurer, plus que pour toucher. Et sa taille et son poids légers arrangent facilement la chose.
Des cheveux longs - très longs - d'origine brun clair, qui encadrent son visage, il se les teint en violet comme sa sœur - mais d'un violet plus clair et plus vif - ce qui met terriblement en valeur le regard émeraude que portent ses yeux. Car il y a bien une seule différence qui le sépare de sa cadette, c'est ce regard clair dont elle n'a pas hérité les attributs, ce regard clair souligné par des cils longs et noirs.
 L'on peut dire que celui-ci est d'apparence plutôt sereine. Il faut dire que Sindri dégage autant d'allure que de sérénité, un calme qui en désarme beaucoup. C'est qu'il est assuré, il connait ses qualités autant que ses défauts et il n'hésite pas à le montrer : cela se ressent grandement. Mais si sa carrure ne fait pas spécialement peur, ce son ses yeux qui font tout le travail.
S'il est grand et vif, c'est aussi le résultat de plusieurs années d'entraînement. Pour autant, aucune cicatrice ne demeure bien longtemps sur cette peau diaphane, ses soins quotidiens et méticuleux sur sa peau en sont à l'origine.





caractère
quote





 Sindri, ou l'étincelant, est à l'image de son prénom. Homme calme et plutôt silencieux, il est ce que Shaelyndra n'est pas : beaucoup plus posé et réfléchi, analyste et calculateur. Il prend le temps de faire les choses pour qu'elles soient parfaites, ne se formalise pas par les détails qui pourraient le freiner. Il aime avancer efficacement, et avancer vite.
 Étincelant, car il est aussi et surtout très coquet. C'est un jeune homme qui aime prendre soin de lui et de son apparence, rares sont les personnes mal vêtues dont il ne critique pas la tenue, et cela se sent jusqu'au moindre parfum qu'il utilise, jusqu'à la moindre mèche de cheveux brossée.
 Mélange idéal entre féminité et masculinité, il attire de ce fait de fervents admirateurs de ce physique, sans pour autant s'en préoccuper. Adepte du beau, en perpétuelle recherche de la beauté de chaque élément, de chaque être, il a également la critique facile et dure, lorsque cela concerne ce domaine.
Son âpreté peut être mal perçue, même si subtilement glissée dans des propos plus ou moins cohérents. Car il faut le dire, si les animaux et la nature gagnent son empathie, les hommes peuvent difficilement rivaliser, et son côté lunatique lui donne un mauvais aperçu du personnage.
 C'est qu'il peut être imbu, le fourbe. Sûr de ce qu'il représente comme certain du nom qu'il porte, il n'hésite pas à utiliser ses atouts les plus poussés pour pouvoir atteindre ses objectifs. Il sait qui il est et il sait le pouvoir qu'il peut utiliser. Bien entendu, cela se rapporte également à ses faiblesses, qu'il connaît plus que tout. C'est également la raison pour laquelle il ne se confie jamais et que ses plus grandes craintes, ses plus grands désirs n'ont jamais traversé le fond de sa pensée. Beaucoup attribuent cela à de la distance ou de la froideur, mais il n'en est rien.
 Intraitable avec les autres comme il l'est avec lui-même, il reste cependant un homme attentionné lorsqu'il veut bien donner de sa personne. Après tout, sa dévotion pour les fleurs et les animaux fragiles lui donnent ce petit côté protecteur qui peut certainement faire chavirer le cœur de plus d'un. Malheureusement pour beaucoup, seule sa sœur reçoit chaleureusement ce genre d'attention.
 Si sa puissance au combat n'est due qu'à la combinaison de plusieurs caractères et n'est possible qu'en groupe, c'est avec Shaelyndra qu'il démontre toute la puissance de leur duo. Rapidité et fluidité qu'il incarne, combinées à la force brute et le bouclier de sa jumelle. C'est aussi avec sa sœur que l'on voit toute la gentillesse et l'attention qu'il peut porter à quelqu'un, la douceur et les conseils qu'il peut apporter.
 Mais qui sait, peut-être que ce lien, fort, puissant, avec sa jumelle réussira à se désagréger au contact d'autres personnes et que, à force de se séparer, ils réussiront enfin à trouver leur propre chemin ?
Affaire à suivre.





histoire
quote




Fils de la famille Vlonrakor d'Alfrödul, frère jumeau de Shaelyndra Lakordy Nure Vlonrakor, Sindri fait partie de cette fratrie de six enfants dont il est le second aîné. Une fratrie dont l'énergie n'est plus à prouver depuis quelques générations.
Si beaucoup s'accordent sur la naissance difficile de jumeaux, celle des jumeaux Nure fut tout aussi un calvaire que les autres. Presque collés, ils eurent du mal à se défaire l'un l'autre, et il eut fallu de nombreuses heures - interminables pour la mère, pour pouvoir les en sortir tous deux. L'on crut même qu'un seul survivrait.
Dix ans plus tard, les deux vivaient toujours aussi vigoureusement. Les familles jalousaient leur bonne santé et leur dégourdie, tout autant que l'éducation qu'ils avaient reçu. Éducation empreinte de sévérité et de douceur, bercés par les armes, les livres et les aventures, encadrés par une mère aimante et dure.
Entouré de ces deux femmes, et de nature plutôt gaie et enjouée, Sindri absorba leurs qualités, comprit l'importance d'être fin et rusé, d'être beau et de se parer. La cour, elle, ne ferait jamais de cadeaux : lui non plus.

Élevé et éduqué par les meilleurs précepteurs, il était néanmoins écrasé par la présence de sa sœur, qui, malgré le fait qu'elle se soit occupée de lui et lui donnait tout autant d'attention, envahissait les discussions et se plaçait souvent, première, dans les rumeurs de tout un chacun. Il savait qu'avec sa présence il aurait du mal à se faire un nom comme il se devait, pourtant cela ne l'empêcha ni de continuer dans sa voie, ni d'adorer sa petite sœur.
Au contraire. Il utilisa sa force pour pouvoir combler ses faiblesses : généralement basées sur la rapidité. Si Shaelyndra avait du mal à se déplacer vite, et si elle manquait de défense, il serait alors ce bouclier rapide qui empêcherait l'adversaire de la toucher. Se retirer au bon moment permettrait à sa jumelle de frapper fort, dur, et d'écraser lamentablement tous ceux qui se dressaient entre eux.
Elle en fut ravie, plutôt conquise. Bientôt ils firent leur nom autour de cette stratégie presque imparable, où aucun des deux n'était atteignable, ensemble. Leur surnom commença à s'étendre dans le domaine de Sa Majesté, et rapidement ils arborèrent celui de Jumeaux Sanglants.

Bientôt cependant, Shaelyndra le distança. Leurs chemins commencèrent à se séparer, même si leur contact était toujours là. Il le voyait, il la voyait avancer, au loin, lui derrière.

Herleifr Geirson.
C'était le Dragon blanc de la garde, au service de Sa Majesté.
Il n'y avait qu'un point en commun entre lui et sa sœur, vis-à-vis de lui, c'était que Herleifr avait été et est toujours l'élément perturbateur de leur relation.
Sindri n'avait jamais été attiré par la compétition, mais il regardait sa sœur avec bienveillance. Il savait qu'elle voulait l'affronter et qu'elle voulait le dominer : il ne l'empêcherait pas. Pour lui, il y avait un certain accomplissement personnel qu'il comprenait, il lui autorisa cet écart.
Leur relation à tous trois fut mise à rude épreuve. Entre rivalité, amitié et affrontements incessants, il n'y avait pas de repos pour eux, c'était le destin de ce triangle. Après tout, il était également le confident des deux, qui le voyaient comme celui à qui tout pouvait passer au-dessus de la tête.
Pourtant, lorsqu'il comprit que Herleifr ne voulait que la soumission de Shaelyndra et en même temps sa main, il ne put que se résoudre à ressentir du dégoût. Un dégoût au-delà même de ce qu'il aurait pu décrire. Sa beauté se fana, il se dépérit. Herleifr n'était dans sa tête, plus que tas de cendre.
Il aida sa sœur à le supplanter, et sa fuite ne conforta que ce dégoût.
Le Dragon blanc n'était plus.

Cependant, il mit du temps à le digérer. Comme s'il venait de réaliser quelque chose. Comme si un vide s'était créé en lui. Si Shaelyndra l'avait déjà oublié, lui n'avait pas pu. Il était celui qui conservait tous ces souvenirs, le gardien de ce genre de moments où ils avaient pu resserrer leurs liens. Puis il comprit. Il s'en effondra.

La première séparation entre lui et Shaelyndra commença; en un sens il lui en voulut un peu de l'oublier, lui et Herleifr. Elle grimpa les échelons, elle devint le chef de la Garde royale. Il décida de ne pas prendre sa voie.
Dans sa famille, plusieurs y voyaient une forme de rébellion, mais il n'en était rien. Sindri voulait simplement éviter de n'être que l'ombre de sa sœur. Il voulait avoir sa vie à lui, faite de montées et de descentes. Il voulait vivre autrement.
Les voyages et les quêtes commencèrent à le séduire, l'aventure non préméditée avec.
Une certaine forme de liberté se concrétisa dans son esprit.

Comme tout bon élément de la famille Vlonrakor, il s'était dédié aux armes et n'avait pas pu dévier son destin, et même s'il entra rapidement chez les Raiksos à cette fin, il ne put que se résigner à y rester. Les valeurs de sa sœur n'étaient pas les siennes, quoique leur paire soit toujours connue aujourd'hui. Et s'il arrive qu'ils se retrouvent ensemble sur le champ de bataille, leurs chemins s'étaient divisés depuis longtemps.
Sindri réussit à construire sa vie autour du camp Raiksos et en son sein, mais cela ne l'empêcha guère de garder pour lui ses plus profonds desseins. Si ce personnage mystérieux a arrêté de gravir les échelons par pur caprice, beaucoup de ses facettes restent encore à découvrir.
Peut-être même que sa sœur jumelle n'en connait pas autant sur lui ?  




relations
quote






raiksos

Il est sergent instructeur et y réside depuis quelques années. Forcément, il est quelque peu influencé par le parti.




rakennus

C'est un frileux qui supporte mal le froid autant que la rigidité de ses membres.



frilägen

Pour lui, ce sont des gens farfelus sans aucune tenue. Il fait assez confiance aux rares mauvaises rumeurs.



civils

Des gens et des gens. Souvent trop de gens à défendre mais qui ne le rendent jamais bien. S'il défend la veuve et l'orphelin, ce n'est pas par bonté de coeur, au contraire.




nomades

Des commerçants avec du potentiel économique. Pour la plupart du moins; Le reste, ça reste à déterminer.





pseudo
quote





AGE — 27
GENRE — JE BRILLE DE MILLE FEUX
UNE QUESTION ? — BEAU OU MOCHE ?
D’OÙ NOUS CONNAIS-TU ? — DE LÀ-BAS
LE MOT DE LA FIN — BOUYAH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 585
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: Vous avez le droit de me surnommer. ♥   Sam 19 Aoû - 15:05


Hej !

Et donc. Rebienvenue parmi nous. ~ Tout est bon, tu es donc désormais validé. Tu rejoins les rangs des Raiksos (toutes mes félicitations, par contre je ne crois pas que ce soit dans la politique de la maison des rouges d'offrir un pepparkakor de bienvenue /out/) et tu as un rang neuf pour décorer ton profil.
Tu peux aller faire ta fiche de liens et ta chronologie, ainsi que d'aller coloniser la carte. N'hésite pas à passer par l'event qui a lieu dans ton camp.

N'oublie pas non plus, si ce n'est pas déjà fait, d'aller voter au sondage sur les animations de chatbox.

Au plaisir de te revoir en rp ! /o/


Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vous avez le droit de me surnommer. ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages & gestion :: Présentations-
Sauter vers: