AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FRILAGEN
avatar

MESSAGES : 19
DATE D'INSCRIPTION : 07/10/2017
AGE : 17
GRADE/MÉTIER : Fauconnier.

MessageSujet: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   Dim 8 Oct - 19:06



Alijha Kvalheim
ft. original character // by Alijha






AGE — environ dix-sept ans.
SEXE — féminin ♀
ORIENTATION — bisexuelle, autant avoir toutes les chances de son côté pour trouver notre partenaire de cœur, même si pour l'instant, la demoiselle est d'humeur plutôt volage... Affres de l'adolescence ?
CLASSE — épéiste.
METIER — anciennement apprentie-forgeron, elle espère que ce don l'aidera à son ascension dans l'armée royale.
CAMP — raiksos.
GRADE — recrue.
ARMEhildengar, une épée bâtarde à une main et demie magnifiquement ouvragée que lui a forgé son père.



physique
Mister, she can't climb the tree, she's too short!





TAILLE – Du haut de son mètre cinquante-sept, Alijha n'est pas très imposante. Elle aime bien porter des armures, parce que pour une raison ou une autre, ça lui fait toujours gagner quelques centimètres. Par contre, je ne crois pas que les talons hauts l'intéressent. C'est devenu un peu une blague dans sa famille, et on ne se gêne pas pour lui faire quelques remarques amicales sur le sujet, au grand dam de l'adolescente.
POIDS – Mais je rêve ! On pose pas cette question, non mais ! Bon, d'accord, d'accord, c'est pas comme si ou pouvait s'en pavaner... Environ 50kg. La petite n'est pas extrêmement mince, elle a son poids santé.
CARRURE – Alijha est plutôt bien bâtie, petite mais solide. Ce n'est tout de même pas un tank, donc merci de ne pas abuser d'elle comme d'un punching bag. Contrairement à certains garçons de son âge - ou certaines filles, on s'entend - elle n'est pas énormément musclée. Sa silhouette manque un peu de courbes... Un instant ? Est-ce vraiment un détail intéressant ? Bah, ce n'est pas comme si cela l'a déjà embêté, à vrai dire.
YEUX – Noisette. Quoi ? Vous vous attendiez à quelque chose d'un peu plus coloré ? Genre mauve ? Multicolore ? Eh bien non. Si sa chevelure a tendance à attirer certains regards, ses iris, elles, passent bien inaperçues. Elles ne manquent pas de charme, en revanche ! Plus généralement, ses yeux sont vifs, assez grands, et expressifs.
CHEVEUX – Ils sont gris-argentés, une couleur qui a souvent eu le don d'étonner. Ondulés, plutôt longs (ils lui arrivent au bas de la poitrine, à peu près), elle les attache la plupart du temps en chignon ou en une queue de cheval lâche qu'elle laisse reposer sur son épaule droite. En bataille, elle les attache plus serrés et plus hauts. Elle privilégie les styles simples et rapides, elle n'a jamais apprécié les trucs trop compliqués.
PEAU – Le teint moyen, quelques taches de son très, très pâles sur le nez et les joues ; c'est à peine si on les remarque, même de très près. Elle a les traits plutôt fins, mais encore un peu trop doux pour l'âge adulte.
VÊTEMENTS – Alors là, éliminez tout ce qui fait un minimum féminin. Alijha a toujours eu tendance à éviter les jupes et les robes, détestant celles-ci. Elle s'est presque toujours habillée de façon très masculine, préférant par exemple les tuniques et les capes-châles courtes, voire même, dans des occasions plus spéciales, des épaulettes. Ses pantalons sont, normalement, confortables et un peu serrés afin de ne pas nuire à ses mouvements (mais ils sont loin d'être moulants). Les bottes qu'elles portent lui montent jusqu'en-dessous des genoux et son attachées par des lacets de cuir résistant. Elle arbore toujours cette épaisse ceinture à sa taille, d'où pend Hildengar, sa fidèle arme.
SIGNES DISTINCTIFS – Son corbeau domestiqué, Mugin, n'est jamais très loin, mais jamais très près non plus, sauf quand il se repose sur l'épaule de l'adolescente.




caractère
Ouais ! T'as la viking attitude !





Alijha, c'est celle que t'as envie de frapper avec une enclume à la fin de la journée. Non, je rigole. Enfin, à peine. C'est un peu celle qui colore le camp, le rend un peu plus... comment dire... ? Dynamique ? Ouais, c'est ça. Elle ne manque pas d'énergie, la petite : toujours à se fourrer le nez partout, à courir et à se battre. Un véritable garçon-manqué. Elle est fière, mais ça n'a rien à voir avec le classique du miroir, miroir, qui est la plus belle, c'est clairement une arrogance de garçon, du genre regardez-comme-je-me-bats-trop-bien, mon épée c'est la meilleure... et je vous épargne d'autres exemples. Sans compter que c'est une véritable tête de mule, faut toujours être à deux pour lui ordonner quelque chose, elle marche un peu à psychologie inversée l'adolescente. Mais bon, faut pas s'en faire, si elle vous respecte et qu'elle vous aime bien elle se la fermera d'aplomb et suivra vos indications. Alijha c'est pas une très bonne stratège, elle aime bien foncer tête première dans l'action. Téméraire, c'est le moins qu'on puisse dire, et d'un esprit de compétition féroce. Elle adore se créer quelques problèmes en réalisant un défi donné par les camarades, même si c'est, de base, une très mauvaise idée. Bon heureusement elle n'a pas que ses mauvais côtés, hein, la pauvre. C'est quelqu'un de très sympa, ouioui. Enfin, ça dépend de votre point de vue, et si vous êtes capable de supporter ce caractère un peu trop... original ? Enfin bref. Si elle aime bien quelque chose dans la vie c'est la bataille. Et son arme. Sa chère épée, Hildengar, qu'elle a pris des siècles à forger avec son père avant d'entrer dans les rangs les Raiksos. Et son corbeau, Mugin, avec qui elle adore jouer des tours aux gens. Sarcastique, pleine de répartie, elle traîne souvent ce petit sourire amusé sur le bout des lèvres. Elle s'applique beaucoup dans son travail et n'a pas froid aux yeux. Un peu égoïste à la limite et pas mal belliqueuse. C'est comme ça qu'on pourrait conclure le tout.




histoire
SVP pas trop longue hein !




Les gens du village raconte qu'à force de respirer la fumée qui s'échappe de la forge, les cheveux des Kvalheim en ont adopté la couleur : le gris. D'autres affirment que c'est une question d'intoxication alimentaire, monsieur Kvalheim ayant ingéré une plante toxique et depuis, cette caractéristique s'est transmise à sa descendante. La famille elle-même s'est toujours moqué allègrement de ces histoires colorées, car en fait, il n'y a qu'une raison qui explique cette drôle de nuance : la génétique. De toute façon, bien qu'une légère fascination et curiosité de la part des voisins, cela n'a jamais réellement affecter leur relation avec les autres. Les Kvalheim étaient des gens réputés sympathiques et travaillant, qui se déplaçait volontiers pour aider les nouveaux habitants qui venaient s'installer dans le coin. On dit souvent qu'il s'agit là tout simplement la mentalité des gens de campagne.

Le père Kvalheim était un ex-soldat des Raiksos. Dès que le pays s'est calmé et qu'ils n'eurent plus besoin de lui, il alla s'installer en campagne avec sa femme et fondèrent un foyer et une famille là-bas. Ils eurent deux filles et un garçon, dont Alijha était l'aînée. Elle avait hérité du caractère de jeunesse de son père : intrépide et pleine d'énergie. Dès son plus jeune âge, elle admira le passé militaire de son paternel, mais aussi de l'emploi qu'il avait plus récemment adopté et dont il était très doué dans la discipline. Amusé par le caractère de sa descendante, l'homme décida de lui apprendre les deux choses qui avaient, en quelque sorte, modifiés sa vie : l'art de l'épée et de la forge. La mère était plus ou moins d'accord, mais elle finit par s'attendrir à la vue de sa jeune fille s'entraînant innocemment à l'épée avec son père, sous les lueurs apaisantes du coucher du soleil, juste après l'heure du dîner.

Naro était le cadet, juste après Alijha : c'était un être d'une nature calme et douce, le contraire de sa sœur. C'était un jeune garçon châtain au charme qui attirait les regards. Il avait fait de son mantra la paix et refusait de toucher à une arme, quelle qu'elle soit. Quant à la benjamine, Eldra, elle préférait les robes et les poupées de paille à la bataille. Son plus grand rêve était de devenir une princesse. Contre toute attente, Alijha s'entendait très bien avec sa fratrie. Très tôt, elle avait développé ce sens de responsabilité de l'aînée qui l'encourageait à protéger les siens. Elle souhaitait les voir sourire toute leur vie.

Mais elle, que rêvait-elle ? Ce n'était pas juste de « suivre » les pas de son père, loin de là, c'était un tout autre désir. Elle désirait s'enrôler dans l'armée et se battre contre de véritables monstres, défendre la veuf et l'enfant, prouver qu'elle était une âme valeureuse qui pouvait devenir chevalier. Chevalier, oui, c'était ça. Quel honneur de servir son pays, de mettre ses dons au service de sa fidélité. Son père s'était surtout enrôlé parce qu'il se sentait forcé de défendre ses terres, or Alijha voulait le faire de plein gré. Le seul obstacle, c'était ses parents qui refusaient catégoriquement de la laisser s'engager dans une aventure aussi dangereuse. Ils souhaitaient garder à l'œil la famille qu'ils aimaient tant.

Alijha se concentra pendant des années sur la forge. Elle aida son père la tenir. Puis un jour elle se décida à se forger une épée avec son aide. La sensation de posséder une véritable lame de métal n'avait rien à voir avec celle d'un simple bout de bois. Si, pour l'instant, elle ne pouvait s'engager dans l'armée, alors au moins elle pouvait se permettre une telle folie.

Leur proximité avec la forêt leur permettait de fournir le bois nécessaire à la forge, cependant cela entraînait aussi toute sorte d'histoires auxquels ils avaient finis par s'y habituer. Un jour, entre autre, Alijha trouva une jeune corbeau sur le sol, l'aile cassée, en-dessous d'une branche basse d'un sapin. L'adolescente recueillit l'animal et veilla à ce qu'il recouvre sa santé. Lorsqu'elle désira la remettre en nature, l'oiseau revint sur ses pas et se déposa sur son épaule. Dorénavant nommée Mugin, Alijha garda le garda en tant qu'animal de compagnie. Elle ne se doutait pas qu'il deviendrait son plus fidèle camarade et un être très utile.

Et puis un jour, une petite créature haute comme trois pommes, hideuse et mesquine, s'infiltra dans le jardin des Kvalheim. La petite Eldra y jouait avec ses quelques jouets. Alijha fut avertit par les petits cris de détresse de la fillette. Ce fut la première à accourir à l'extérieur, épée à la main. Elle pourchassa l'être et lui donna quelques bons coups de lame. Elle s'enfonça rapidement dans les bois, le souffle court. Incapable de retrouver son chemin, elle erra pendant quelques heures à la recherche d'un repère familier. Elle finit par suivre de petites flammes bleues qui la ramenèrent, à son grand soulagement, chez elle. Elle avait entendu bien des légendes à propos des feux follets qui perdent les voyageurs dans les forêts... Chez elle, des parents inquiets l'attendaient. Mais au moins maintenant se rendaient-ils compte qu'elle pouvait se débrouiller seule.

Les commérages s'animèrent à son sujet lorsqu'elle refusa la proposition de mariage d'un jeune commerçant plutôt riche. Ils n'étaient pas bien méchants, ces commérages, mais on ne se gênaient pas pour rigoler du froid qui s'installa entre les deux familles par la suite... Enfin, surtout que c'était un froid non-réciproque.

Aussi lorsqu'un matin elle se présenta devant sa famille, habillée de pieds en cap comme si elle partait pour un long voyage, personne ne l'en empêcha. Personne ne lui verrouillèrent la porte au nez. On se contenta de pleurer (un peu, hein), de la serrer dans ses bras et de lui souhaiter bonne chance. Ils pensaient peut-être qu'on allait la refuser et qu'elle serait obligée de faire demi-tour et de revenir chez elle. Elle se rendit jusqu'au camp des raiksos où elle se proposa pour rejoindre les rangs. Elle ignora les rires des vétérans et les regards plissés des autres recrues. Avec son accent campagnard, ses habits simplistes, son air d'enfant déterminé, son épée sagement rangé dans son fourreau à sa taille, à quoi fallait-il s'attendre ?

À l'époque, elle avait seize ans. Pas de quoi impressionner. Mais Alijha, c'est Alijha. Elle va partout avec sa fierté et sa témérité.

Une sous-estimation bien amère pour Alijha, qui leur fit étalage de ses connaissances d'épéistes et de forgeron. Un peu amusés par cette arrogance et cette sûreté de soi, ils décidèrent tout de même de l'engager afin de voir ce qu'il en adviendrait - mais surtout parce qu'ils avaient presque toujours besoin de recrues, après tout. Elle avait réussit la première étape ! Maintenant, c'était d'affronter toutes ces nouvelles personnes, cette nouvelle attitude, ce nouvel air... Et ces nouveaux dangers. Mais elle le prenait comme un défi enivrant, le début d'une nouvelle aventure.



relations
c'est gratifiant d'avoir des n'amis







raiksos

C'était un de ses caprices de s'enrôler dans les Raiksos. Alijha les voit comme les chevaliers d'honneur, les meilleurs défenseurs du pays qui soit. Elle est fière de s'entraîner à leur côté et souhaite monter dans les rangs.




rakennus

Des gens qu'elle s'est toujours imaginé froids et peu sympathiques. Elle n'aimerait pas trop les côtoyer. Comment font-ils pour survivre dans un climat aussi glacial ? Elle se le demande bien, au fond. Leur caractère doit en écoper.



frilägen

Les frilägen auraient besoin d'un bon coup de discipline. Pour elle, c'est un beau ramassis de n'importe quoi. Du moins s'est-elle forgé cet opinion en entendant les autres parler d'eux. De toute façon, y a-t-il mieux que les Raiksos ?



civils

Le groupe qu'elle est censé protéger par excellence. Par carrière, mais aussi par envie, Alijha se fait défenseur du peuple. Elle aimerait secrètement se faire admirer par eux.




nomades

Les nomades, késako ? Ça fait quoi, d'errer sans avoir de chez-soi où un bon feu et des camarades joyeux nous attendent ? Pour elle, c'est une drôle de vie.
Alijha s'imagine mal l'adopter. En même temps elle ne les dédaigne pas tant que ça, au contraire, elle adore écouter leurs histoires et les commérages qu'ils rapportent d'un peu partout.





Lozki / Alijha
it's just me myself & I





AGE — Sixteen, la crise d'ado en court, l'envie d'quitter la maison pasque les parents... Roh je rigole hein ! J'aime plutôt rester enfermer chez moi à ne rien faire de la journée. Flemmardise oblige.
GENRE — Fille, enfin... aux dernières nouvelles ? J'espère !
UNE QUESTION ? — Question philosophique rhétorique ? Préparez-vous : ... euh... non, je vous épargne...  Hmhm pour l'instant !
D’OÙ NOUS CONNAIS-TU ? — EUH. Mémoire de poisson rouge bonjour. I guess Google ? Ou alors l'annuaire forumactif. Well, l'important c'est que je sois ici nan ?
LE MOT DE LA FIN — J'vous aime tous. ♥️


Dernière édition par Alijha Kvalheim le Lun 9 Oct - 20:27, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 812
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   Dim 8 Oct - 20:16

Encore bienvenue parmi nous ! Pål
N'hésite surtout pas si tu as des questions ou besoin d'aide pour ton personnage ~
(et tu as droit à un supplément cookies pour faire un futur Raiksos 8) )


Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAIKSOS
avatar

MESSAGES : 22
DATE D'INSCRIPTION : 02/10/2014
GRADE/MÉTIER : Sergent instructeur

MessageSujet: Re: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   Dim 8 Oct - 22:57



Bienvenue, future Raiksos ! Je sais bien que c'est pour ma beauté que vous êtes là. *sunshine*
Bon courage pour la fiche Rorik


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRILAGEN
avatar

MESSAGES : 19
DATE D'INSCRIPTION : 07/10/2017
AGE : 17
GRADE/MÉTIER : Fauconnier.

MessageSujet: Re: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   Dim 8 Oct - 23:42

Merci, merci charmants hommes o/

Ne vous inquiétez pas, je n'hésiterais pas à vous harceler de messages si besoin. Lelilel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 812
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   Lun 9 Oct - 20:05


Hej !
C'est presque bon, tu n'es plus très loin du grand moment de la validation.

Il y a juste quelques modifications à apporter à ton histoire, rien d'extraordinaire, ne t'inquiètes pas. La première chose que je vais te demander est de préciser quand, à peu près, elle a décidé de rejoindre les Raiksos. Même si les camps n'ont pas tendance à refuser des recrues, même jeunes, il faut que l'information apparaisse dans son histoire.
Ensuite, par rapport à ses capacités. Alijha est encore très jeune, elle n'a pas pu tout apprendre sur la ferronnerie et l'escrime. Elle a des lacunes, et c'est ce qui fait son statut de recrue. Mais c'est là que les choses peuvent devenir un peu... piégées. En soi, Alijha n'aura personne à impressionner avec des connaissances quelconques. En tant que recrue, elle est là pour être formée avant tout, si elle a déjà des acquis, c'est très bien pour elle, elle a un avantage sur les autres, mais elle n'a pas à faire d'étincelles de suite.

Ensuite, si tu as bien lu les annexes, tu remarques que la société à Yggdrasill est très égalitaire. Une femme a tout à fait son mot à dire sur les choses et peut exercer n'importe quel métier. A ce titre, donc, une jeune femme qui refuse un mariage arrangé n'a pas grand-chose de surprenant. D'autant que si le père d'Alijha est un forgeron réputé dans les environs, il doit avoir un bon négoce et un héritage solide. Rien ne dit que les deux familles ne seront pas en froid après, mais ce n'est pas non plus un événement qui ébranlera tout le village, si tu vois ce que je veux dire.

Voilà voilà, ce sera tout ! Désolée si c'est un peu pavé, je voulais être sûre de bien tout t'expliquer. N'hésite surtout pas si tu as d'autres questions. o/


Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CIVIL
avatar

MESSAGES : 812
DATE D'INSCRIPTION : 11/07/2013
GRADE/MÉTIER : Paperasseur en chef

MessageSujet: Re: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   Lun 9 Oct - 20:31



grattis !


« à l'aventure compagnons »


Et c'est tout bon. ~
Te voilà désormais validée ! Tu vas pouvoir aller arpenter les vastes plaines et les épaisses forêts d'Yggdrasill, faire plein de rencontres intéressantes... et maraver quelques goules au passage.

Afin de t'aider à te lancer dans le grand bain de l'aventure, voici quelques liens utiles
» Demandes de RPs
» Fiches de liens
» Chronologies
» Quêtes

Et pour t'aider dans le reste du forum
» Questions et suggestions
» Informations (et nouveautés)

N'oublie pas d'aller te recenser juste ici !

A très bientôt dans nos contrées !



Paperasse en #dd2929

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALIJHA | he who wanders outside, knows the shadows he faces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eyleen ceallacháin ; half in the shadows, half burned in flames
» ALIJHA. • Regnum win.
» Hep hep hep
» Night Shadow
» I want to be normal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages & gestion :: Présentations :: Fiches terminées :: Raiksos-
Sauter vers: